Airplane Icon
Une mise à jour de l’IATA concernant les piles au lithium entrera en vigueur le 1er janvier 2019
AA sized lithium battery cells

Bienvenue dans l’univers en perpétuel changement du transport de piles au lithium. Il semble que nous discutions, encore hier, de l’introduction de la nouvelle étiquette de danger de la classe 9 dédiée uniquement aux piles et de la nouvelle « marque » relative à la manutention. Saviez-vous que tout cela a commencé à la fin de 2016? Pour vous aider à y voir plus clair, voici le premier de plusieurs blogues dédiés à l’une des nouvelles versions des règlements régissant le transport. L’accent sera mis sur les éléments qui ont été modifiés et qui concernent les piles au lithium pour ce mode de transport. Puisqu’il s’agit de mon règlement favori, mon premier choix s’est arrêté sur la 60eédition de l’Association du transport aérien international, ou de l’IATA comme nous l’appelons tous. D’ailleurs, sachez que ICC prodiguera une formation sur les piles au lithium les 24 et 25 janvier 2019. Communiquez avec nous dès aujourd’hui pour vous y inscrire.

Vous trouverez, ci-dessous, les articles, les paragraphes, les instructions d’emballages et les autres éléments connexes qui ont subi des modifications en ce qui a trait aux piles et batteries au lithium. Si vous n’êtes pas très familier avec l’expédition de piles au lithium, les éléments qui suivent pourraient vous sembler complexes. Vous pouvez consulter notre « aide-mémoire » pour découvrir les étiquettes requises pour le transport terrestre, maritime et aérien.

Modifications relatives aux piles dans la 60e édition de l’IATA :

  • Nouveaux critères de classification – On retrouve, dans le cadre de l’article 3.9.2.6.1, deux nouveaux paragraphes abordant la classification des piles au lithium. Un paragraphe concerne les piles « hybrides », qui sont celles contenant du lithium ionique et du lithium métallique, alors que l’autre concerne l’article 38.3 sur les rapports d’épreuve. 
  • Révisions aux dispositions particulières existantes –  Des modifications ont été apportées aux dispositions particulières suivantes : A88, A201 et A206.
  • Nouvelles dispositions particulières – Deux nouvelles dispositions particulières ont également fait leur apparition : la A213 et la A334. La disposition particulière A213 est axée sur les piles « hybrides ». En vertu de la disposition A334, on permet le transport des piles à bord d’avions de passagers tant qu’une liste exhaustive de conditions est satisfaite, notamment l’autorité de l’État d’origine, de l’État de destination et de l’État de l’exploitant.
  • Référence au document d’orientation de l’IATA – Intégré à toute instruction d’emballage se trouve un lien vers le document d’orientation pour les piles au lithium. Ce document repose actuellement sur la 58e édition, mais des mesures ont été entreprises pour refléter les modifications apportées dans la 60eédition.
  • Révisions aux instructions d’emballage – Le paragraphe (c) des exigences générales des instructions d’emballage 965, 966, 968 et 969 comporte dorénavant une clarification relative à la « protection contre le contact avec des matières électroconductrices au sein du même emballage… ».
  • Instructions d’emballage et suremballages – En ce qui concerne les suremballages des piles et batteries de la section II, lorsque les marques et étiquettes de celles-ci ne sont pas visibles sur l’emballage intérieur, la mention « suremballage » doit apparaître sur la portion extérieure, avec des lettres d’une haute minimale de 12 mm. En vertu de l’IATA, cette exigence relative à la hauteur est d’ailleurs la même pour tous les suremballages. 
  • Clarification concernant les piles de rechange – Dans les instructions d’emballage 966 et 969, vous ne pouvez pas dépasser le nombre nécessaire au fonctionnement de l’appareil plus « deux ensembles de rechange ». Un ensemble est dorénavant défini comme étant le nombre de piles ou batteries individuelles requises pour alimenter chaque pièce de l’équipement. 
  • Révisions des marques et étiquettes –  Les seules étiquettes de classe de danger et marques pouvant être utilisées sont celles de la figure 7.3.X et de la figure 7.1.C, le cas échéant. En ce qui a trait aux piles et batteries qui satisfont aux critères de la section 1B et II, la seule marque autorisée est celle de la figure 7.1.C. L’ancienne étiquette relative à la manutention n’est plus disponible. De plus, il est toujours précisé que les numéros UN de la marque « doivent » avoir une hauteur de 12 mm. Il s’agit toutefois encore d’une exigence non obligatoire.
  • Tableau 9.3.A et paragraphe 9.3.2.1.3 sur la ségrégation –La remarque sous le tableau a été modifiée pour préciser que les matières de la classe 9 n’apparaissent pas dans le tableau à moins qu’il ne s’agisse de piles au lithium. Certaines modifications ont été apportées au paragraphe 9.3.2.1.3  dans le but de clarifier les exigences en matière de ségrégation pour les emballages et suremballages de piles UN3480 et UN3090qui satisfont aux critères de la section 1A et de la section B.

Voilà donc la liste passablement exhaustive des modifications concernant les piles dans le nouveau règlement de l’IATA qui entre en vigueur le 1erjanvier 2019. Pour chaque point saillant, il y a suffisamment d’information pour qu’une personne puisse trouver, au besoin, les précisions requises. Si vous êtes un de nos clients et que vous avez des questions à ce sujet, consultez notre service de la réglementation et bénéficiez de notre service d’aide. N’oubliez pas que nous prodiguerons une formation au moins de janvier, au cours de laquelle des données plus approfondies y seront présentées. Soyez à l’affût du prochain blogue qui portera sur les modifications concernant les piles au lithium du code IMDG 39-18.

DANGEROUS GOODS SHIPPING NEWS

DELIVERED RIGHT TO YOUR INBOX

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *