Services
Problème avec un inspecteur

Acquisition de connaissances sur la réglementation

Plusieurs d’entre nous avons entendu la phrase « le savoir, à petites doses, est dangereux » à un moment ou à un autre pendant une conversation. Ce qui est intéressant est le fait que la phrase était originalement « Une petite somme de connaissances est une chose dangereuse ». Elle provient du poème d’Alexander Pope intitulé « Essai sur la critique » (An Essay on Criticism). Cette phrase peut s’appliquer lorsque vous œuvrez dans un domaine où les règles sont constamment modifiées. La solution est d’acquérir encore plus de connaissances.

Un exemple parfait se trouve dans le bulletin daté de septembre 2016 de Distribution responsable Canada (DRC). Ce groupe s’appelait autrefois l’Association canadienne des distributeurs de produits chimiques (ACDPC). Dans le volume 6, numéro 37, l’en-tête est comme suit « Problème signalé avec certains inspecteurs du SIMDUT 2015 – OBJET : FS au lieu de FDS ». Cet article mentionne qu’un fabricant de peinture a communiqué avec DRC. Le fabricant a indiqué qu’un inspecteur de Santé Canada présent sur le lieu de travail causait des problèmes. L’enjeu était le suivant :

« L’inspecteur de SC aurait mentionné que la FS du fabricant de peinture n’était pas acceptable parce qu’une « fiche de données de sécurité » doit maintenant être offerte au lieu d’une « fiche signalétique ». L’inspecteur a ajouté que ce changement était en vigueur depuis 2015. »

Selon le fabricant, ses fiches signalétiques n’étaient pas encore transformées pour le SIMDUT 2015. Dans ce cas, l’inspecteur est dans l’erreur et il représente un exemple classique où le savoir, à petites doses, est dangereux.

Pourquoi?

Discutons-en. Le Canada a aligné le système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) avec le Système général harmonisé de classification et d’étiquetage des produits chimiques (SGH) en février 2015. C’est la raison pour laquelle le système s’appelle le SIMDUT 2015. Une partie du nouveau règlement consiste à ne plus utiliser le terme « fiche signalétique » mais uniquement le terme « fiche de données de sécurité ». Il existe un plan de transition pluriannuel ou une période transitoire avant que le nouveau règlement ne soit pleinement en vigueur. Voici où l’inspecteur est pris en faute : la terminologie change au cours de la phase 1 de la phase de mise en œuvre. Les dates de début et de fin de la phase 1 sont du 11 février 2015 au 31 mai 2017. Puisque le fabricant de peinture n’a pas encore effectué la transition vers le SIMDUT 2015, il a encore du temps puisque c’est ce que prévoit la phase 1. Il est donc dans son droit.

L’inspecteur est au courant des changements relatifs au SIMDUT 2015… Cela est génial tout en se qualifiant pour la notion de « un peu de connaissances ». La notion de « dangereux » est le fait qu’il ne connaissait pas les périodes de temps concernées par la phase de mise en œuvre des nouveaux règlements. Il tentait d’imposer un changement réglementaire qui n’est pas encore obligatoire. Cette situation ne se serait pas produite si l’inspecteur avait été plus au courant des nouveaux règlements.

Dans une autre portion du poème de Pope, on retrouve la phrase suivante : « L’erreur est humaine, le pardon divin »». Malgré que ce sentiment soit noble, cela n’est pas réaliste dans le monde des affaires et de la conformité. Cliquez ici pour le lien vers le bulletin complet de DRC.

Ne soyez pas un « danger » pour votre entreprise. Recevez une formation complète au lieu de n’acquérir « qu’un peu de connaissances ». Le Centre de conformité ICC offre une gamme complète de cours, dont le SIMDUT 2015. Communiquez avec nous dès aujourd’hui pour connaître les audits de conformité ainsi que les divers cours et plateformes d’apprentissage que nous offrons.

DANGEROUS GOODS SHIPPING NEWS

DELIVERED RIGHT TO YOUR INBOX

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *