Repacking Dangerous Goods
Expédition de petites quantités de marchandises dangereuses par voie aérienne

Shipping Sodium Hydroxide by air

Expédition d’hydroxyde de sodium

Un gentil monsieur m’a appelé pour me demander si nous pouvions l’aider à expédier un petit échantillon (125 ml) d’hydroxyde de sodium par voie aérienne. Je lui ai bien évidemment répondu : « absolument! ». Il m’a par la suite demandé ceci : « peut-être pourriez-vous l’envoyer comme quantité limitée? ». Il était formé pour expédier des marchandises dangereuses par voie terrestre mais non par voie aérienne. Les personnes ayant reçu une formation pour les deux modes de transport seront d’accord avec moi que l’expédition par voie terrestre d’un produit en utilisant l’exemption relative aux quantités limitées diffère énormément de l’expédition du même produit par voie aérienne en utilisant la même exemption.

Expédition de quantités limitées par voie terrestre comparativement à l’expédition par voie aérienne

Pour le transport terrestre, disons simplement ceci : tout va bien lorsque vous pouvez appliquer l’exemption relative aux quantités limitées à l’envoi. C’est plus simple et plus économique. Oui, c’est vrai que c’est long pour arriver à destination, mais c’est économique. L’expédition du même produit dans une quantité correspondant à l’exemption relative aux quantités limitées pour le transport aérien pourrait vous faire économiser quelques sous, mais c’est tout. L’emballage est le seul endroit où vous pouvez réellement faire des économies. L’envoi d’un produit avec l’exemption relative aux quantités limitées pour le transport aérien vous évite de devoir utiliser un emballage normalisé UN. Toutefois, certaines épreuves sont exigées pour cet emballage. C’est la raison pour laquelle j’ai utilisé le verbe à l’imparfait, soit « pourrait ».

Shipping Sodium Hydroxide UN1824 by air

Si vous expédiez ce petit volume sur une base régulière, il pourrait être avantageux d’effectuer les épreuves. Par contre, si vous expédiez ce volume que quelques rares fois par année, il pourrait être préférable de payer un petit supplément et d’acheter un emballage normalisé UN auprès d’un fournisseur/fabricant reconnu. Observez les instructions d’emballage et utilisez tous les composants requis pour l’emballage normalisé UN et épargnez-vous les maux de tête liés aux épreuves de conformité de l’emballage. N’oubliez pas que vous devez avoir la preuve de ces épreuves au cas où le ministère l’exigerait.

Retournons à mon récit… J’ai expliqué à notre client que même s’il s’agissait d’un petit volume, je n’utiliserai pas l’exemption relative aux quantités limitées pour expédier son article et je lui ai fait part de la logique, mentionnée ci-dessus, qui a été utilisée pour prendre cette décision. Il m’a répondu « aucun souci », car il me fait confiance. Par chance que je sais ce que je fais. Il m’a donc apporté sa petite bouteille de solution corrosive que j’ai emballée et expédiée le jour même par FedEx. L’emballage est arrivé à destination le jour suivant et tout le monde était content!

DANGEROUS GOODS SHIPPING NEWS

DELIVERED RIGHT TO YOUR INBOX

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *